A- A A+
La mutuelle du personnel du groupe Société Générale
Retour Comment bien choisir ses verres de lunettes,
Mutuelle SG > Conseil > Comment bien choisir ses verres de lunettes,

Comment bien choisir ses verres de lunettes,


28 Février 2019
Quelques conseils pour affiner votre choix. 
 

Il faut être attentif au choix de sa monture mais aussi à celui de ses verres quand on s’équipe de lunettes. Le matériau, la géométrie et les traitements jouent un rôle déterminant dans le confort de vision. Nos conseils pour s’y retrouver.

Il existe trois matériaux pour fabriquer les verres ophtalmologiques, le verre minéral qui est d’excellente qualité optique mais il est lourd et cassant ; il est donc délaissé par les opticiens.
Le verre organique qui est en résine de synthèse est plus léger et confortable. Le verre est plus mince et s’adapte à tout type de monture mais il se raye plus facilement. En polycarbonate, le verre est encore plus léger et peut se rayer également. Ce matériau est cependant quasiment incassable.

La géométrie du verre joue aussi un rôle important lors du choix des lunettes.
Le type unifocal ou simple foyer offre une même correction sur toute la surface du verre. Les myopes, hypermétropes, astigmates et les presbytes les utilisent pour la vision de près.
Le verre progressif permet quant à lui de bien voir de loin comme de près, sans aucune rupture. Des verres mi-distance permettent de voir de près (pour lire) et dans la zone intermédiaire (pour travailler devant l’ordinateur par exemple). Ils sont idéaux pour les nouveaux presbytes. Enfin, il existe également des verres bifocaux à double foyer avec deux zones optiques nettement séparées.

Un dernier critère doit être pris en compte par le patient : le traitement. L’antireflet améliore la netteté, le contraste et la précision de la vision. Les traitements hydrophobe et anti-salissure facilitent le nettoyage et l’anti-buée élimine la condensation sur le verre. Le filtre anti-lumière bleue est conseillé à ceux qui passent du temps devant les écrans. Cette partie du spectre de la lumière, proche de l’ultraviolet (UV), peut en effet perturber le filtre lacrymal de l’œil et, à long terme, altérer la rétine. S’il vaut donc mieux se protéger en cas d’utilisation intensive de son ordinateur ou de son smartphone, il faut aussi penser à porter des verres teintés lors des activités en extérieur car le soleil est le plus fort émetteur de lumière bleue.


Voir tous les conseils
Fermer le menu