A- A A+
La mutuelle du personnel du groupe Société Générale
Retour Préserver ses fonctions cognitives
Mutuelle SG > Conseil > Préserver ses fonctions cognitives

Préserver ses fonctions cognitives


13 Avril 2018 Adopter les bonnes pratiques
Avec l’âge les fonctions cognitives peuvent diminuer. Il devient alors difficile de rester concentré, de mémoriser des informations ou de suivre une conversation. Heureusement, avoir une bonne hygiène de vie et garder une activité sociale et intellectuelle constituent des pistes sérieuses pour préserver ses neurones.       
Voici quelques règles et conseils à appliquer afin de préserver les fonctions cognitives.

1. Entraîner sa mémoire

Stimuler et améliorer ses capacités cérébrales permettent de compenser le vieillissement naturel ou la détérioration des facultés. Par ce processus, on créé une réserve cognitive. Jouer au scrabble, aux jeux de logique, bricoler, cuisiner sont à exercer pour activer les fonctions cognitives.

2. Pratiquer une activité physique régulière
 
Conserver un corps en bonne santé, en plus d’être un impact positif sur tout le corps, est aussi bénéfique pour le cerveau. Il faut pratiquer une activité physique régulière de trente minutes minimum d’une intensité modérée à élevée, cinq jours par semaine. L’activité physique permet de limiter le développement des facteurs de risque vasculaire qui peuvent être à l’origine d’un AVC. Il suffit d’effectuer des mouvements en travaillant, en jouant, en accomplissant les tâches ménagères…

3. Avoir une alimentation équilibrée

Manger équilibré fait partie du régime à adopter pour préserver ses fonctions cognitives. Le Programme national nutrition santé (PNNS) propose 8 repères clés nécessaires à ce bon équilibrage alimentaire :
cinq portions de fruits et légumes par jour, trois produits laitiers par jour, féculents à chaque repas (quantité variable), viande, poisson ou œufs une à deux fois par jour, matière grasse en quantité limitée, produits sucrés ponctuellement en quantité raisonnable, peu de sel et de l’eau à volonté, pendant et entre les repas.
 
4. Rester actif socialement

Il est primordial de conserver du lien social tout au long de sa vie. Entretenir des relations donne envie de se retrouver et de partager des activités qui stimulent le cerveau et aident à maintenir les facultés cognitives.

5. Surveiller son audition et sa vue

Surveiller son audition et sa vue sont importants. Le déficit auditif et sensoriel peuvent isoler les personnes de leurs activités ou de leurs liens sociaux, ce qui aura un impact sur le fonctionnement cognitif.

Les autorités sanitaires recommandent de réaliser un dépistage de la presbyacousie à partir de 55 ans.
Un bilan ophtalmologique est prescrit tous les deux à trois ans pour les adultes.

Vous pouvez consulter sur le site de la mutuelle le réseau audioprothésiste et optique en vous connectant à votre espace personnel. 


Voir tous les conseils
Fermer le menu